L’Intelligence Economique au Maroc

Les entreprises qui font de l’IE au Maroc

INTRODUCTION :

 

Dans cette partie nous allons nous intéresser à quelques exemples d’entreprises qui ont pu ou qui peuvent encore pratiquer l’intelligence économique au Maroc.

 

Tout d’abord, les trois premières entreprises à avoir adoptées une démarche d’intelligence économique furent : l’ONA (Omnium Nord Africain), l’ONE (Office Nationale d’Electricité) et l’OCP (Office Chérifien de Phosphate). Dès 1990 elles s’étaient dotées de cellules de veille dans le but de protéger leur développement et leurs investissements.

 

Exemples de différente cas d’entrprises publiques ou privées:

 

LE CPM

 

Plus récemment nous pouvons aussi nous intéresser au cas du Crédit Populaire du Maroc qui est un groupement de banques constitué de la Banque Centrale Populaire et des Banques Populaires Régionales.

La veille au sein de la banque centrale populaire (BCP) a été mise en place volontairement par le département Marketing. La direction s’était rendue compte que la veille était quelque chose d’essentiel pour faire face à la concurrence et saisir les opportunités. Une étude complète fut réalisée pour instaurer une cellule de veille (procédure et structure). Actuellement cette cellule fait du benchmarking, elle procède à la comparaison des produits existants sur le marché et propose des solutions d’amélioration des produits de la BCP.

 

Objectifs

 

– Reconquête, démarchage et fidélisation des clients.

– Changer la fonctionnalité des produits en faisant du benchmarking

– Donner des signaux à grande échelle, aider à prendre des décisions

 

 

LA POSTE

 

Prenons aussi l’exemple de la Poste Marocaine.

C’est un établissement public, créé en1998 suite à l’entrée en vigueur de loi 24-96 et la séparation des secteurs poste et Télécommunications.

 

Une structure « Innovation & Veille Stratégique » a été créé pour rechercher et collecter l’information, ensuite l’analyser et la traiter pour la transmettre enfin au décideur qui est le consommateur de l’information dans cette structure.

 

Objectifs

 

· Conçoit et propose le système de veille globale des marchés, produits, technologies, activités des principaux concurrents et autres Postes et en anime la mise en œuvre.

· Organise et assure la mise en place d’un Système d’Information permanent de suivi observatoire de l’environnement national et international

 

– Identification et nomenclature des données ayant un intérêt stratégique pour pôle courrier (données économiques, agrégats économiques, données technologiques, évolution de la population par catégorie, …)

– Organisation de la diffusion des informations au sein du pôle courrier: liste des destinataires, niveau d’accès à l’information.

– Réalisation d’investigation spécifique.

 

 

Laboratoire Public d’Essais et d’Etudes (LPEE)

 

Le Laboratoire Public d’Essais et d’Etudes (LPEE) est une entreprise publique au statut juridique de société anonyme. Il est organisé en directions fonctionnelles et en centres de profits (Centres Spécialisés basés à Casablanca ou Centres Techniques et Laboratoires Régionaux implantés dans les principales villes du Maroc et couvrant tout le territoire National).

 

Le LPEE, est le laboratoire du BTP au Maroc. Ce rôle d’institution scientifique et technique l’amène à assurer une veille technologique pour ses propres besoins et pour tout le secteur du BTP. Il produit des connaissances et de l’information scientifique, et procède à son transfert technologique dans la réalisation des projets et dans le tissu économique. Il doit être au courant des nouveautés techniques et scientifiques au niveau mondial.

 

La veille concurrentielle a été mise en place depuis 3ans et est en cours de développement, pour intégrer d’une part, tout le champ d’influence sur le business du LPEE et tenir compte d’autre part, des spécificités des activités laboratoire dominées par la commande publique .Les modèles de veille qui existent ne répondent pas tout à fait à la spécificité du laboratoire.

 

Objectifs

 

La veille concurrentielle se décompose en :

 

– Veille marché

– Veille juridique et réglementaire.

 

Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG)

 

La Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) est une institution financière, créée sous forme d’établissement public par le Dahir du 10 février 1959.

La nécessité d’être à l’écoute de son environnement a amené la CDG à créer un service de veille stratégique au sein de la direction Etude et Stratégie.

 

La veille est récente, elle date du début 2007. La CDG a commencé par analyser l’existant, ensuite elle a réalisé une enquête auprès des filiales pour détecter leurs besoins en matière de veille. Dans une deuxième phase, elle a lancé un appel d’offre pour solliciter les services d’une société spécialisée en termes d’outils de veille et d’accompagnement pour la mise en place du système. Dans une troisième étape la CDG s’est penchée sur la définition des domaines d’activité à veiller.

 

Objectifs

 

-Avoir une vision globale sur l’environnement de l’entreprise

-Maîtriser l’information nécessaire à la prise des décisions stratégique.

-La veille est menée dans une logique d’anticipation et de prospection.

 

Office National des Chemins de Fer (ONCF)

 

L’Office National des Chemins de Fer (ONCF) est un Établissement public à caractère industriel et commercial doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière, et placé sous la tutelle du Ministère du Transport et de la Marine Marchande.

 

La veille au niveau de l’ONCF est datée de 2002, année de restructuration de l’office.

 

Objectifs

 

-Veille technologique : surveiller la technologie à l’international

-Veille sécuritaire : améliorer la sécurité à travers un travail de recherche des méthodes les plus performantes utilisées par les autres entreprises

-Veille concurrentielle : surveiller les performances et les capacités des concurrents.

-Veille stratégique : observer et analyser l’environnement de l’entreprise, en vue de saisir les opportunités et réduire l’incertitude.

 

SAMIR

 

Filiale de Corral Holding à 64.73% Chiffre d’affaires : plus de 29 Milliards de Dirhams. Société de raffinage du pétrole brut et de l’industrie de transformation des dérivés du pétrole et d’une façon générale toutes activités relevant de l’industrie pétrolière destinée à satisfaire en priorité les besoins intérieurs du marché marocain.

 

Après la suppression des droits de douanes, la SAMIR s’est trouvée concurrencée par les distributeurs locaux qui importaient au meilleur prix. Afin de protéger sa part de marché et offrir un produit de qualité, la SAMIR était obligée de développer une politique commerciale compétitive, de réaliser des études de marché et de pratiquer une veille concurrentielle.

 

Objectifs

 

– Veille sur la concurrence, sur la spécification des normes, sur la réglementation et sur les alliances.

 

MEDITEL

 

MEDITEL, premier opérateur privé des télécommunications au Maroc.

 

La pratique de la veille est ancienne. Elle date de 2000, année de création de la société. Elle a été implantée par le chef actuel du département intelligence de marché. Dés le départ, la veille était très opérationnelle. Elle remplit une fonction importante pour l’entreprise surtout après l’entrée d’un troisième opérateur.

 

Objectifs

 

Veille concurrentielle :

– Veille tarifaire et de l’offre concurrentielle.

-Veille des stratégies concurrentielles et communications (Evénements et sponsoring).

-Veille corporate, du jeu des concurrents, des partenariats et alliances.

 

Veille technologique :

– Veille technologique sur les innovations et services R&D.

– Veille sur les publications scientifiques.

 

E-Business :

– Veille des sites concurrents.

– Veille des communiqués de la concurrence.

 

Veille juridique :

– Veille réglementaire.

  

LAFARGE MAROC

 

LAFARGE Maroc, est une entreprise leader dans le domaine des matériaux de construction.

 

La veille date de l’année 1995, avec le démarrage de l’entreprise. Le système s’est développé et devenait de plus en plus structuré depuis quelques années, surtout après la mise en place des nouveaux outils de travail.

 

Objectifs

 

La veille porte sur

– Les prix : les prix pratiqués par les opérateurs, les prix pratiqués par la concurrence directement chez les clients et les prix pratiqués par les clients sur le marché.

L’entreprise a un observatoire des prix qui est mis à jour mensuellement.

– Les pratiques des concurrents en termes de communications, de stratégies, de mise en place des nouvelles unités, de capacité de production, des relations commerciales avec les clients.

– Les nouveaux entrants.

– Les importations de certains produits à travers les ports.

– Les pratiques du business c’est-à-dire l’évolution du marché, cela concerne la conversion vers d’autres secteurs.

– Le suivi les tendances du marché, il y a la veille au jour le jour, mais également la compréhension de l’évolution des habitudes.

 

BMCE Bank

Lancé en janvier 2007, “le projet d’un centre d’intelligence économique à la BMCE Bank est en cours de finalisation”, d’après la directrice des affaires générales de la banque. L’initiative traduit un cheminement timide, mais de plus en plus prononcé de la veille stratégique (VS) auprès des opérateurs économiques.

Dans le cas de la BMCE Bank, le lancement de la cellule de veille «nécessite, au préalable, la refonte de l’ensemble des procédures et des voies de diffusion de l’information». Il s’agit de déterminer qui fait quoi et comment. Le tout est d’éviter une déperdition de l’information et d’assurer un acheminement rapide et efficace.

Objectifs 

-Avoir une vision globale sur l’environnement de l’entreprise

-Maîtriser l’information nécessaire à la prise des décisions stratégique.

-La veille est menée dans une logique d’anticipation et de prospection.


Source: FF/ L’Economiste

 

CONCLUSION

 

Nous constatons, donc, à travers cette courte étude que la mise en place de l’Intelligence Economique est un phénomène très récent qui a vu le jour qu’au début des années 2000 à quelques exceptions près.

Elle a été imposée dans la plus part des cas, par le changement de l’environnement économique, politique national et international (suppression des droits de douane, ouverture du marché, restructuration et réorganisation de l’entreprise) et la nécessité de survie et de pérennité. Les objectifs d’une cellule de veille sont diverses et variés,  surveiller la concurrence, surveiller l’environnement technologiques, surveiller l’environnement réglementaire et juridique, faire du benchmarking; surveiller les clients et les fournisseurs ou encore veiller sur les normes et sur l’aspect  sécuritaire de l’information.

 

Dans le cadre de cette partie sur « les entreprises qui font de l’intelligence économique au Maroc » et pour plus d’informations, se référer à :

 

http://www.veille.ma/IMG/pdf/Etude-Empirique-Pratiques-Entreprises-Marocaines-Intelligence-Economique.pdf

 

Publicités

Un commentaire »

  1. […] Accéder à la page >>>Les entreprises qui font de l’IE au Maroc<<< […]

    Ping par L’Intelligence Economique au Maroc — décembre 13, 2008 @ 13:02


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :